vendredi 19 septembre 2014

Sophocle, explique leur !


Je plaide non coupable !
Oui, je lui ai mis ce sexe dans la main puis dans la bouche, je l'avoue.
Nous étions sous une douche, je la tenais en laisse, à genoux.
Empoignant ses cheveux à deux mains, j'ai alors enfilé ce dard jusqu'au fond de sa gorge en le faisant coulisser à ma guise.
J'ai ensuite saisi à pleine main ce bambou pour matraquer son cul et ramener l'ordre sur cette raie publique éprouvée par un rosebud dont la délicieuse douleur s'invitait progressivement dans sa chair.
Puis, je l'ai pointé sur sa fente qui salivait une humeur démonstrative alors que je la creusais sur toute sa longueur.
Emporté par le ressac de cette marée montante, je l'ai saillie sauvagement, lui ordonnant de cambrer son cul pour me le présenter sagement pendant qu'elle endurait mon réquisitoire pornographique.
Mes mains cerclaient ses poignets plaqués sur le tapis à hauteur des épaules et je me servais comme s'il en allait de toute mon existence.
Oui, plus tard, j'ai inventé ces règles étranges du genre; je tire un coup sec sur le collier: elle me branle, je tire deux coups secs: elle me suce, je tire trois coups secs: elle pose sa tête sur ma cuisse et reste immobile, à mes pieds.
Mais, c'est lui le coupable ! C'est lui qui me pousse à tout ça.

J'en appelle à Sophocle à la barre de ma défense ou à la défense de ma barre, je ne sais plus très bien, je m'embrouille pour plaider ma bonne foi.
Cet illustre tragédien Grec disait, déjà 500 ans avant J-C, que "posséder un pénis revenait à être enchainé à un fou !"
Je ne peux qu'abonder dans ce sens, je suis persécuté par ce fou qui me traine dans la fange et piétine toutes les valeurs sur lesquelles je me suis construit !






9 commentaires:

  1. "Bon Dieu ! Mais c'est...Bien sûr !"

    On ne vous a jamais dit que vous étiez choupinou en caliméro ?

    RépondreSupprimer
  2. Je viens d'imaginer le petit oiseau avec sa coquille sur la tête en train de forniquer comme un rustre et de faire subir les pires outrages à une pauvrette enchainée... ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saviez-vous que cette idée a été véritablement exploitée ? 0_o

      Supprimer
    2. la coquille sur la tête, ça doit drôlement gêner pour la fornication !

      Supprimer
  3. la coconne qui l'accompagnait avait d'ailleurs un bec à pipes. Je ne me souviens plus de son nom. Pénélope?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais...
      Vous évoquez celle de la mythologie grecque qui s'est fait Ulysse ou de Pénélope Joli Coeur qui s'est fait Satanas d'une autre manière?

      Supprimer
  4. Comment? Pénélope s'est fait Satanas?

    La salope.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien que ce salaud nous a grillé, oui....

      Supprimer
  5. Cette fois ce sont les commentaires qui me plient en deux de rire.

    Héléa

    RépondreSupprimer