vendredi 26 septembre 2014

Le Dernier Voyage du Téméraire



Dans ma cabine, on n’entend que les craquements du bois mis en tension par les masses d’eau qui enserrent le navire.
Elle est à quatre pattes, nue sur le plateau de ma table à cartes.  L’horizon va engloutir le soleil dont un dernier pinceau d’or, faufilé par le hublot bâbord, colore une partie de son cul cambré et docilement immobile.
Une petite chainette métallique pend de l’extrémité du bijou anal qui fait pression sur son périnée en s’invitant dans l’anneau de son cul. Cette chainette serpente sur la table, glisse sur le plancher où elle se faufile jusqu’au lit d’où j’observe ce corps figé, pour s'enrouler autour de mon poignet.
Elle a, en travers de la bouche, une cravache qu’elle serre avec application, réduite au silence par ce mors volontaire qui deviendra l’objet de sa sentence si elle le lâche.
Allongé sur le dos, la chainette dans la main, j’attends le moment propice pour tirer sur l’écoute métallique et hisser cette grand-voile sur le beaupré que j’ai en main, afin de mettre le cap sur la nuit...


J’adore Turner et sa lumière fantastique, un grand romantique, comme moi !
En fait, le Téméraire était ce bateau au deuxième plan, cabossé par une vie au service de la Royale Navy dont l’apogée fût sous les directives de l'Amiral Nelson à Trafalgar.
Touchant, ce remorqueur qui amène le vieillard, au crépuscule de sa vie, au cimetière des grands voyageurs. (Le dernier Voyage du Téméraire - 1838)





19 commentaires:

  1. Mars feat. Michèle Mercier26 septembre 2014 à 13:15

    Il a bien changé, le Rescator.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je notre un brin de mélancolie...

      Supprimer
    2. mars feat. Michèle Mercier27 septembre 2014 à 12:16

      Dans l'état où on est maintenant lui et moi, il ne nous reste plus grand chose d'autre.

      Supprimer
    3. Après tout ce que vous lui avez fait subir, je comprends qu'il ait morflé Joffrey...

      Supprimer
    4. Marsquise des Anges27 septembre 2014 à 16:35

      Pensez vous. C'est moi qui lui ai tout appris. Si j'avais su que ce grand navigateur ne dépasserait plus le Cap d'Agde.

      Supprimer
    5. Moi, je le savais, il avait raté deux fois les tests d'entrée à LMA, Ligue des Méchants Avertis...

      Supprimer
    6. Mimi du Plessis-Bellière28 septembre 2014 à 12:21

      Il avait déjà magistralement planté l'ENA, l'England
      Nymph Academy. Il s'est échoué sur Gibraltar. Qu'on appelle depuis le Clito à Rescator mais cela vous le saviez certainement.

      Supprimer
    7. Bien entendu, ce naufrage est assez célèbre, c'est le seul moment où il a réussi à faire mouiller une femme !

      Supprimer
    8. Angie de Sancé de Monteloup28 septembre 2014 à 13:39

      Voilà que vous faites à nouveau preuve de votre maladive jalousie, Votre Majesté.
      Bientôt pour échapper au poison de mes rivales je vais me retrouver chassée jusque dans la Cour des Miracles où je me vautrerai à nouveau dans la fange avec Nicolas. Sarkommence.

      Supprimer
    9. Angie, Angie
      When will those dark clouds disappear?
      Angie, Angie
      Where will it lead us from here?
      With no lovin' in our souls and no money in our coats
      You can't say we're satisfied
      But Angie, Angie
      You can't say we never tried

      Supprimer
    10. Angélique ta mère28 septembre 2014 à 18:51

      Du fond de la basse-cour, on vous ENTEND TRES MAL

      Supprimer
    11. Angélique n'avait rien d'une pintade !
      Je la classerais plutôt dans la famille des agnelles !

      Supprimer
    12. Le Masque et la Plume (des anges)28 septembre 2014 à 20:10

      Ce n'est pas charitable. Elle ne bêle que 4 tomes. Après elle part au Québec où son inspirant auteur lui fait traverser avec beaucoup d'érudition toutes les épreuves des pères fondateurs de l'époque.

      Et Claudine l'inclassable, vous la mettriez où?

      Supprimer
  2. C'est la cabine du commandant ! Vous ne vous embêtez pas dites ! Turner oui Hooper oui oui ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BenOuiVoyons, Angélique est en première classe, la petite gâtée...
      Hooper, fantastique lui aussi, l'expo du grand palais était canon !
      Tiens je vais me faire Nighthawks sur une prochaine publication.

      Supprimer
  3. Tina Turner peignait ? On ne me dit jamais rien à moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je ne parle pas des fessées qu'elle aimait recevoir !

      Supprimer
  4. ah vous aussi ... l'océan
    tiens, j'ai pensé à vous (et quand je dis vous, je ne dis pas toi) récemment en contemplant un couple de kyte surfeurs qui remontaient au vent sur une longue plage désertée.

    pour la marquise, c'est plutôt 7 ou 8 volumes, de mémoire, dans la bibliothèque de ma mémé. ce blog a changé pour de l'érotico-culturel et revisite les grands classiques ? intéressant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue à vous.
      Si vous pensez à moi à vos heures contemplatives, j'en suis flatté ! ;)

      En fait, à l'époque, je suis passé complètement à coté des livres et de cette "série" (quand elle caracolait en tête des audiences) mais j'ai cru comprendre (longtemps après) que cette liaison chaotique entre Joffrey et Angélique avait caressé la corde perverse de beaucoup aficionadas de la D/s attitude... ;)

      Supprimer