samedi 5 août 2017

Balade au bord de l'eau - Episode 5

L’homme qui rentrait dans l’eau était en plein contre-jour.
Elle le regardait s'avancer et se servait de ses bras pour équilibrer son corps basculé sur le dos dans l’eau qui la portait.
La situation était gênante mais le mélange de honte et d’excitation qu’elle ressentait depuis une demi-heure lui plaisait. Cette sensation lui avait permis de franchir des limites qu’elle n’avait jamais osé dépasser jusqu’à cette rencontre.
Enfin, il était là.
-       Bonjour Mademoiselle
Sa voix était joueuse et calme.
-       Bonjour Monsieur
Mona était rassurée, l’homme avait une allure séduisante, ses traits étaient fins et sa musculature entretenue. Mais ce qui la réjouissait le plus, c’était ses bras et les veines apparentes qu’on pouvait y observer. C’était irrationnel, elle fondait à chaque fois qu’elle apercevait ce genre de relief et là, elle était servie.
-       Avez-vous aussi bien exécuté votre dernier exercice que les précédents ? dit l’homme en levant le bras pour ajuster ses lunettes de soleil.
-       Pas vraiment, grimaça Mona plongée dans l’exploration visuelle de la veine qui serpentait le long de son bras droit.
-       C’est fâcheux, ça.
-       C’est de votre faute aussi, vous m’avez fait douter, je me suis dit que vous ne viendriez peut-être pas.
-       Vous avez eu tort, vilaine.
-       C’est vrai, j’en suis consciente. Ce « vilaine » venait de claquer dans son bas ventre.
-       Que pensez-vous de la situation ?
-       J’ai l’impression de flotter dit-elle en riant
-       Dans l’eau, rien d’étonnant !
-       Sauf que là c’est dans ma tête que ça dérive, je suis nue avec un inconnu qui me fait faire des exercices étranges, dit-elle en riant encore pour masquer son malaise.
-       Mais vous n’avez pas fait le dernier.
-       Si je l’ai fait un peu avant que le doute ne surgisse.
-       Est-ce que cela veut dire une vous vous êtes masturbée le regard tourné vers la plage ?
-       Oui
-       Mais vous avez stoppé ensuite
-       En effet
-       Un exercice avorté, cela m’obligera à vous punir.
Mona détourna la tête. Elle ne riait plus, trop concentrée pour dissimuler les effets que cette affirmation venait de convoquer. 
-       Avez-vous déjà été punie, Mona ?
-       Non, répondit-elle après un temps d’hésitation.
-       Et bien vous le serez ce soir.
-       Ce soir ? ou ça ?
-       Chez moi
-       Mais on ne se connaît qu’à peine.
-       Est-ce une raison pour ne pas recevoir ce que vous avez mérité ?
Elle ne répondit rien, l’idée de cette punition avec cette homme lui plaisait.
Il ajouta :
-       Allons faire connaissance autour d’un verre, il y a, pas loin d’ici, une paillotte, dit-il en tendant le bras vers une cabane turquoise sur pilotis.  
Elle le suivi. Elle avait l’impression d’être à la dérive sur un grand fleuve. A chaque circonvolution elle découvrait quelque chose. Mais elle ignorait encore tout du delta où elle rencontrerait l’océan….



6 commentaires:

  1. Je cherche une plage où on rentre dans l'eau à contrejour.
    C'est compliqué cette affaire.
    Une plage où depuis l'eau on verrait arriver à contre jour un popeye. Avec des lunettes de soleil. Et sa pipe tendant son caleçon.

    RépondreSupprimer
  2. Alors, comme ça, on corrige son erreur sans dire merci?!
    Vous êtes 1 rustre, mais ça n'est pas nouveau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rustre, oui. Ce n'est pas à mon age qu'on se refait !
      On remercie toujours quelqu'un précisément (question d'efficacité) et sauf erreur de ma part pour le moment vous n'êtes juste qu'un anonyme, donc personne. Sortez de la clandestinité et vous aurez les honneurs ! ;)
      Pour la correction, je me dis qu'il y en a au moins un qui suit.
      Du coup, je vais mettre la suite!

      Supprimer