dimanche 25 octobre 2015

Al De Sa Mère !



Vous connaissez mon contentieux avec le temps qui passe inéluctablement, ce curseur qui se déplace et rend soluble ce qui nous reste à vivre dans cette grande aventure que nous avons déjà écrite, mortecouille !
Alors, c’est à ce moment là qu’on prend conscience de l’importance de la mémoire.
Notre mémoire.
Ce disque dur qui contient tout ce que l’on a aimé et même ce que l’on a moins aimé sur le moment mais qui prend tant d’importance aujourd’hui.
Notre légende.

Alzheimer, je te conchie, combien de légendes as-tu volé à des héros ordinaires en les effaçant du monde, heinnn ?

Perso, jamais tu ne m’attraperas, j’ai une mémoire surentrainée.
Par exemple, il ne se passe par une journée sans que j’y stocke avec application la promesse d’une fessée à venir !
Et, à chaque fois que je la tiens par les cheveux, nue sur la pointe des pieds et quasi suspendue au bout du poing que je dresse vers le plafond, à chaque fois que dans cette position, je lui balance sur le cul ma ceinture ou mon martinet en lui disant : « Alors, j’ai oublié ou pas ? hein ?! dis-moi, est-ce que j’ai oublié ou pas ? »
Et bien elle me répond sagement :
« Non, Monsieur le Loup » avec ce petit air contrit mais satisfait qu’on a quand on sait que ce qui arrive est mérité...

nonméhoooo, c’est qui qui commande ici ?!!!



32 commentaires:

  1. Bien au contraire, Al est mon ami. J'oublie tout... "Vous êtes sûr ? Vous m'avez demandé ça pour aujourd'hui... Ne serait-ce pas plutôt pour demain ? "La règle numéro 273 b ? La position numéro 28 ? Pfff j'ai oublié et puis vous parlez trop vite, j'ai pas tout compris".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben, tenez, si je peux vous donner un "coup de main", j'ai une méthode infaillible pour travailler la mémoire des vilaines petites "Amnésiques quand ça m'arrange" ! ;)

      Bienvenue à vous Hannah Elle, vous êtes nouvellement arrivée dans la vallée des rustres, si je ne m'abuse... ^^

      Supprimer
    2. Merci, j'y suis surtout "égarée" dans cette vallée...Oui bon non, je m'y retrouve un peu quand même ^^

      Je ne suis pas sûre que ce soit rattrapable... même les tables de x7 et x8 j'y arrive pas.

      Supprimer
    3. Vous savez une seule table suffit, mais il vous faudra poser les mains sur le plateau et vous cambrer pendant la leçon... ;)

      Supprimer
    4. Moi c'est la 7.
      Et sérieusement...avec votre méthode...pas sûr que ça m'aide à la concentration.



      Supprimer
    5. Je sais me montrer persuasif mais je reconnais que cette méthode nécessite une petite période d'adaptation...grand sourire !

      Supprimer
  2. Si j'ai souvent levé le poing, il n'y avait point de belle au bout et cela ne m'a rapporté que dalle, ou pas grand chose. Certes les images qui me viennent avec le texte ne me laissent pas indifférents, C'est rassurant quand on frise avec le 6.0 qui n'est point le numéro du département. bah oui quoi, il y a tellement de donzelles qui méritent d'être rappelées à l'ordre afin qu'elles se souviennent que la perte de mémoire ne frappe pas que la grande bibliothèque crânienne, mais aussi les fessiers. D'ailleurs, même au cas où ça déménage dans les rayons, il est devoir aux belles de rappeler que c'est l'heure de la fessée au lieu de rabâcher que c'est celle de prendre les médicaments. NON MAIS SANS BLAGUE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon ami, il parait qu'aujourd'hui avec une série 6.0, on s'en sort comme un chef dans le trafic de vilaines, c'est beau le progrès !

      Moi, avec mon processeur 4.9, je fais gaffe à pas trop tirer sur les gicleurs, faudrait pas que je pète une durite ou pire que je coule une bielle.
      J'ai des petits trucs pour m’économiser.
      Par exemple, je la laisse au coin plus longtemps qu'avant, ça me permet d'aller me rafraichir ou de siroter un truc pendant que je la regarde, assis, en lui interdisant de bouger.
      Oo alors, je l'attache à une table, une chaise ou un lit, comme ça je me sers à mon rythme. No stress !!!!
      Pour éviter à avoir à crier, je lui accroche une clochette ou des grelots au bout d'un rosebud, comme ça je sais toujours ou elle est. Ça me rassure.
      Quand je ne sais plus ou j'ai mis sa laisse, je l'envoie à quatre pattes la chercher pour me la ramener en travers de la bouche. moi je reste assis, tranquille.
      Voilà ! la vie quoi ! la vie d'une fin de série 4 ! :p

      Supprimer
    2. J'approuve ! Les clochettes c'est bien mieux qu'un nœud au mouchoir. Bon pour ce qui est du moteur et surtout des durites, rassurez-vous cher ami, j'en ai atrophié plus d'une et le miracle de la médecine m'a fait un instant croire en un suprême, mais un instant seulement, faut pas déconner quand même...

      Supprimer
    3. Atrophié une vilaine? ou une durite? :p
      Un suprême quoiiiii?
      Vous me tenez en haleine !

      Supprimer
    4. Quelque chose comme une force inconnue qui parait-il veillerait sur notre bas monde... Voyez ce que parfois l'alcool et la fumée peuvent engendrer, d'abord les artères et ensuite le délire. Ho non, point de belles atrophiées, je m'en voudrais et en plus ce sont elle qui me rougissent la plupart du temps et le temps, hein....

      Supprimer
    5. Je vois, y a surement une reprise en main, à faire, mon Ami ! ;)
      Tiens toi à carreau, Ladyhawke n'est pas loin...

      Supprimer
  3. J'ai toujours ma cape d'invisibilité !27 octobre 2015 à 12:41

    Ce qu'il y a de bien dans le fait de traîner avec des 4.0 et des 5.0, c'est qu'à force de les entendre dire qu'ils ont mal quelque part, qu'ils ont ci ou ça, on se sent comme Bruce Willis dans Incassable ! On essaie de se rappeler la dernière fois qu'on a eu un truc mais on ne trouve pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas du genre à me plaindre de ma carcasse, qui le vaut bien ! :p

      Supprimer
  4. Encore un haut fait de la légende "Méchantienne"...
    J'aime... J'aime beaucoup cette méthode afin de combattre vigoureusement-ce qui vous concernant est un doux euphémisme-l'éclipse dévorante de la mémoire par l'impitoyable hydre.
    Une méthode qui ne se contente pas de l'incantation, avec pour vertu, peut-être, d'imprimer à la peau autant qu'au cortex...

    RépondreSupprimer
  5. Chère Ladyhawke,
    Bienvenue ici, si je ne vous ai jamais croisée ici sous un autre pseudo ! :p
    Je suis ravi que vous soyez réceptive à cette méthode !
    Vous arrive de "prêter" votre corps à la médecine afin de participer à ce protocole et soustraire un "Méchant" en observation à cette hydre maligne? :p

    RépondreSupprimer
  6. Cher Monsieur Méchant,
    Je vous remercie pour votre chaleureux accueil. Ici, comme ailleurs, je suis éternellement Ladhyawke et cette nuit est donc celle de notre première rencontre...
    Pour répondre à votre question je vous dirai que votre combat est mien, que je pratique la médecine en noir, que mon cœur est vaillant et mon corps, mon corps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En me relisant, je réalise qu'il manque quelques mots à ce que j'avais écrit, mais vous avez compris, c'est l'essentiel ! ;)
      Ainsi donc, vous oeuvrez, toute de noir vétue, le coeur vaillant et le regard exigeant, à la lisière des bois comme votre serviteur.
      J'en déduis que vous aimez, vous aussi, bénéficier des égards d'un joli corps médical... ;)

      Supprimer
    2. Élémentaire cher ami (vous me pardonnerez cette familiarité j'espère...). Votre déduction fait mouche...
      Œuvrer à la lisière procure cet indescriptible vertige, dont vous semblez tout connaître, en conquête comme en abandon, avec pour seule véritable contrainte l'éloquence du corps (médical évidemment...).

      Supprimer
    3. Oh et bien, nous allons pouvoir échanger nos potions et nos ordonnances, alors... entre Méchants de bonne compagnie... ;)

      Supprimer
  7. Un échange plus que fructueux! À n'en pas douter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ne dédaignez pas mon blanc messager...

      Supprimer
  8. Je redescend le niveau des commentaires mais la couleur de ce collier me plaît !!!
    ( accessoirement ses seins aussi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime l'idée que les lèvres de sa bouche ainsi que les aréoles de ses seins soient couverts de pigments assortis à la couleur de la sangle de sa laisse...

      Supprimer
  9. Et que dire de sa bouche vermillon...Une évocation subtile du petit chaperon rouge peut-être...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rouge, le rouge sur la bouche, les joues.... et les fesses !

      Supprimer
    2. Vibrante cette tonalité de rouge sous vos mains...Votre corde fauviste certainement...

      Supprimer
    3. Je trouve que le rouge de son cul s'accorde merveilleusement bien avec le noir de mon âme...mon p'tit coté Juju Sorel !

      Supprimer
  10. Méfiez-vous quand même... Le pauvre Juju, victime de lui-même, a fini sur l'échafaud...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous savez, il m'arrive à moi aussi, de perdre la tête ! ;)

      Supprimer
    2. Rien qu'à l'imaginer je pourrais, à mon tour, perdre la mienne...!

      Supprimer